Le métro moderne pour Moscou en 2025

Le métro moderne pour Moscou en 2025

2 février 2021 0 Par Sarah

Dans le but d’améliorer la circulation routière dans la ville de Moscou et ses alentours ; Vladimir Poutine, président russe lançait en 2018 les opérations d’élargissement et de rénovation du métro. Cette annonce a été faite dans la période de l’organisation des préparatifs de la coupe du monde de football.

Pour une meilleure fluidité du trafic routier dans Moscou

Moscou est l’une des plus grandes villes du monde. Et bien évidemment, la démographie y est importante. Afin d’assurer la fluidité dans la circulation des personnes, la capitale russe est dotée d’un vaste réseau ferroviaire. Ceci est dans l’optique de pallier un tant soit peu aux problèmes du trafic routier.

Après Tokyo et Séoul, Moscou est le troisième trafic automobile le plus dense du monde. Rien de surprenant quand on a à faire à une population de plus de 20 millions d’habitants. Il est donc courant que ce dernier arrive à saturation.

C’est donc dans l’optique d’améliorer la circulation à l’intérieur de Moscou que le projet d’agrandissement du métro a été initié. D’après les prévisions, les travaux entamés en 2018 permettront de réduire le trafic autoroutier de plus de 10 % d’ici 2025. L’un des objectifs sera de relier le centre de la ville et ses alentours de sorte que les habitants de la périphérie puissent facilement rejoindre le centre-ville de Moscou.

Une politique de valorisation du métro au détriment des voitures

Les efforts des autorités pour améliorer le trafic routier seront vains si la grande masse de la population continue d’opter pour les voitures au lieu du métro. Il convient donc de trouver le moyen pour que la population opte pour le métro comme principal moyen de locomotion. Pour réussir cette mission, le gouvernement russe a confié à la société Transmashholding avec à sa tête M. Iskander Makhmudov, la charge de transformer entièrement le métro moscovite pour qu’il soit plus attrayant.

Les différents travaux entrant dans le cadre de ce projet sont chiffrés à environ 265 millions d’euros. Cette entreprise devra installer un nouveau réseau dans la périphérie de Moscou et celui-ci sera raccordé à l’ancien réseau pour créer plus de stations. Ainsi le métro de Moscou circulera sur plus de 450 km de lignes par le biais de plus de 250 stations.

Ensuite, ce sera le tour des wagons qui eux aussi seront rénovés. De nouveaux trains Ivolga dotés de wifi et de prises USB et mieux isolés seront mis à disposition des Moscovites.

Mode de subvention pour l’édification des villes

Le financement du développement des villes se fait de deux manières. D’une part grâce à la participation des habitants des communes et d’autre part à travers la contribution de l’État. Les différentes communes disposent respectivement d’un budget qui est constitué en grande partie de deux types de taxes versés par les occupants. Il s’agit d’abord de la taxe foncière et ensuite de la taxe d’habitation.

La première est versée par toute personne ayant un titre de propriété dans la commune. Elle est calculée en fonction d’une évaluation du bail de la commune et d’un pourcentage établi, changeant selon la commune. La deuxième à l’inverse est versée par tous les occupants de la commune sans exception.

Pour ce qui est de la contribution de L’État, il s’agit de satisfaire les obligations de la décentralisation qui veut que toutes les villes profitent d’un subventionnement de l’État. Ce financement varie d’une ville à une autre puisque les villes n’ont pas le même statut.

Ce mode de fonctionnement existe parce qu’il a été remarqué une disproportion au niveau des communes par le biais du recueillement des impôts. Ainsi les villes les plus pauvres se retrouvent avec un financement plus grand que les villes les plus aisées.

Vous pouvez voir d’autres articles sur : https://aeroxteam.fr/grande-transformation-du-metro-moscovite/